Campagne solaire - Campagne Sang-Dragon - campagne originelle - campagne lunaire - campagne abyssale - campagne sidérale

Campagne abyssale

    • Les personnages, Ombre Tentaculaire et Sabreur Enrubanné de Sang arrivent à Mictlan, la terrible forteresse du Lion, aux murs de forteresse crées par les falaises du cratère d’un volcan, au donjon d’une énorme ziggourat, et à la nécropole entièrement constituée d’acier de l’âme qui constitue la demeure du Lion. Les abyssaux sont amenés face au Premier Lion Abandonné, rencontrant pour la première fois leur seigneur. Celui-ci leur apparaît comme un gigantesque guerrier de six mètres de haut, mais devant marcher à quatre pattes, soumis à ce traitement humiliant par son armure, qui le fait ressembler à un lion colossal et caparaçonné d’acier de l’âme. Son aura est terrible, alors que pourtant elle semble être retenue. Quelques paroles suffisent au Lion pour signifier aux nouveaux élus qu’ils sont maintenant inféodés à lui.
    • Afin d’être formés, ils sont intégrés à une des légions du Lion, au milieu des spectres guerriers. L’entraînement combatif, d’exercices physiques, de mouvements de troupes à tôt fait de leur inculquer une parfaite obéissance envers leurs supérieurs, selon la stricte hiérarchie qui domine la région des Milles Kraks, sous la domination du Lion. Les seuls loisirs que connaissent les nouveaux abyssaux sont les chasses aux abominations issues du Labyrinthe et les jeux guerriers des arènes. Toutefois, tandis que les nuits obligent les spectres à entrer dans la torpeur qui constitue leur repos, leur entraînement continue. En effet, le Prince des Ombres, l’abyssal de la caste de l’ombre lunaire du Lion, leur enseigne savoir et maîtrise de la quintessence. C’est un être sombre, au teint grisâtre, d’une peau dépigmentée, au regard hypnotique à la longue chevelure noire, revêtu d’un plastron renforcé d’acier de l’âme et armé d’un daiklave. Hautain, celui-ci leur révèle de nombreux secrets sur le monde des morts en ventant ses exploits. Puis, partant pour quelque mystérieuse ambassade, il est remplacé par l’Exécutrice des Ames en Peines. Leur sœur de la caste de la minuit se révèle bien plus taciturne, mais leur enseigne les charmes qu’ils développent peu à peu. Celle-ci est une femme noire d’une sombre beauté, toujours revêtue d’une armure de chaînes d’acier de l’âme  et d’où pendent de ses mains dix chaînes, comme autant de fléaux à chacun de ses doigts. Celle-ci, une gradée importante dans l’armée du Lion, a bientôt ordre de prendre Chiaroscuro, afin d’en faire son fief.
    • Après ainsi un an de service dans une des légions du Lion, les personnages rejoignent l’armée qu’a également rejoint leur sœur. Chiaroscuro est sous la coupe de la Veuve au Chagrin de Magie Noire, une Seigneur Mort résidant profond dans le désert. Les personnages,doués dasn l'art de la discrétion, rejoignent ainsi les rangs des commandos de l’armée du Lion. Avant de partir en campagne, le Lion en personne bénit l’ensemble des 50 000 spectres guerriers qui constituent la légion, par la plus puissante des sorcelleries.
    • La longue marche vers le port de Dari du Mystère, le plus grand des ports appartenant au Lion, commence. Les personnages retraversent ainsi les régions des Milles Kraks, suivant les voies titanesques serpentant entre les montagnes sombres et celles taillées en ziggourat, surmontées des kraks défendus par les forces du Lion. Ils arrivent à la cité gigantesque de marbre blanc, de type égyptienne. Là, une flotte immense attend l’armée qui embarque. Le voyage devient maritime et les personnages, comme les autres spectres, rament sous le coup des tambours.
    • A la suite d’une manifestation de sombre de puissance ou de tempête noire, les personnages débarquent. Préférant y aller seul, car ne succombant pas à la torpeur qui s’empare des spectres dès que la nuit tombe, ils cherchent ainsi à infiltrer Chiaroscuro. Dans ses environs, ils découvrent d’étranges piliers, comme autant de totems, qui possèdent des runes d’appel, même si ils ignorent leur signification profonde. Etrangement, la cité ne leur parait pas défendue ou même gardée. Les remparts gigantesques de verre noir de la cité sont déserts, néanmoins trop lisses, et les portes massives sont fermées.
    • Profitant de la nuit, les abyssaux entrent par la mer et le port, pratiquement vide. La cité est déserte, mais bientôt les élus se rendent compte que des murmures semblent issus du sol même. Bientôt, ils sont pris en chasse par des fantômes vorace, qui sortent des égouts des la ville à la nuit tombée, hantant la cité. Les habitants spectraux sont protégés des terribles âmes noires par des shikis de protection. Ils ne sont guère difficiles à distancer vu la vitesse des élus qui bondissent bientôt de toits en toits. Néanmoins, ils se sentent observés. Ils se rendent compte qu’un de leurs frères noirs les espionne, juché sur un tapis volant brodé d’acier de l’âme. Pourtant, il en faut plus aux élus, qui s’épaulent pour bondir jusqu’à l’abyssal, l’éjectant de son tapis. Un rapide combat s’engage, révélant leur adversaire. Il s’agit d’Echo des Abysses, un abyssal de la minuit, habillé comme ou touareg noir et armé d’un grand cimeterre d’acier de l’âme. Pourtant, face aux deux élus, celui-ci est vaincu et capturé. Il est emmené en dehors de la ville. Les personnages rejoignent les autres commandos à l’extérieur, puis rejoignent la flotte, mouillant au large de Chiaroscuro.
    • L’abyssal, suite à l’interrogatoire de leur sœur l’Exécutrice, déclare être le seigneur de la ville. Sa Seigneur Mort, la Veuve, a lancé un sortilège qui a attiré les fantômes voraces dans les souterrains de la ville, prêts à bondir pendant la nuit sur les spectres lorsque ceux-ci prendront possession de la métropole delzahn. Pourtant, la ville est envahie et occupée. En effet, les forces du Lion envahissent le cité sans s’opposer à de véritable résistance, et profitent des shikis pour ne pas craindre les fantômes voraces dans les bâtiments investis. Le Prince, quand à lui, emmènera son prisonnier vers le domaine désertique de la Veuve, afin de négocier sa libération contre l’acquis de la ville, qui revient ainsi à l’Exécutrice.
    • Les abyssaux reviennent vers le Lion. Celui-ci les envoie en mission dans le Labyrinthe, leur ordonnant de ramener la tête de Rirak, un newphrac, un des terribles seigneurs résidant dans les tunnels obscurs. Les personnages partent donc, s’équipant pour affronter les dangers du lieu, mais toujours sans artefact. Errant à travers les tunnels, les déserts, les tombes, les palais crées pour des titans, les labyrinthes, les couloirs, les escaliers devant négocier l’aide des terribles créatures (comme celle du passeur, qui leur demande de pêcher des créatures aquatiques monstrueuses pour payer le passage d’un cours d’eau grand comme une mer), devant affronter les horreurs (hydres, dragons, mortwights) chasseresses des lieux, ils arrivent enfin à une butte garnie de statues de pierre. Ils font bientôt face à Rirak, un newphrac à l’aspect d’un naga pouvant pétrifier d’un simple regard. Au courant, les élus cherchent à faire face en aveugles, mais les injonctions de l’entité sont terribles, et Sabreur, forcé d’ouvrir les yeux, commence à devenir pétrifié. Néanmoins, le sang jaillissant d’une blessure de la créature semble avoir le pouvoir de le libérer de cette terrible malédiction. Après un âpre combat, c’est enfin le newphrac qui tombe, la tête enfin tranchée. Les personnages, emportant leur trophée macabre, recommencent leur périple à travers les chemins traîtres du Labyrinthe. Ils doivent longer des failles abyssales, éviter des pièges mortels, mais, forcés de bondir à travers une cascade de mercure brûlant, Ombre Tentaculaire y expire, terriblement brûlée. Sabreur se voit contraindre de continuer seul sa route. Pourtant, en traversant des ruines de cité enfouie dans de la roche, il vient en aide à un autre de ses frères abyssaux. Ce dernier, répondant au nom encore humain de Sutra, fait face à une centaine de mortwights, des être monstrueux avec des traits immenses de scarabbés. Ceux-ci sont menés par un newphrac, qui, tel un terrible roi liche, lance ses foudres et ses flammes noires sur l’abyssal. Sabreur bondit, utilisant ses charmes pour courir sur ses assaillants, et ainsi se retrouver en duel contre le newphrac. Quand à son frère, il doit faire face à un terrible mortwight, particulièrement impressionnant, immense, assaillants de chitine, à la terrible faux de chitine à la place d’un bras. Le duel entre le roi des abysses et Sabreur, tourne bientôt à l’avantage de ce dernier. Il est terrassé, et sa disparition entraîne celle des mortwights, laissant ainsi les deux abyssaux face à face. L’autre abyssal semble particulièrement étrange, voire incongru en ses lieux. Il semble ne pas connaître de maître, errant depuis sa mort et son exaltation dans le Labyrinthe. Sabreur décude de faire route avec lui. Après avoir gravi un escalier interminable, ils émergent des lieux cauchemardesques et atteignent l’Outremonde.
    • Sabreur guide son frère vers son seigneur, qui lance bientôt le Prince sur la trace du Seigneur Mort qui devrait gouverner son sujet.
    • Dans l’intervalle, le Premier Lion Abandonné confie aux deux abyssaux de nombreuses quêtes, toujours plus ardues, dans les entrailles du Labyrinthe. Meurtres de newphracs, recherche d’artefacts, découverte de sanctuaires, chasses à de terribles monstres, découverte de secrets, sont parmi les tâches que les abyssaux réussissent. Sutra découvre également son nom mystique par les conseils de ses frères abyssaux : il se nomme Dragon de Renaissance Sanglante (Dragon).
    • Leur dernière mission dans le Labyrinthe semble avoir été donné aux deux autres abyssaux du Lion, qui ont échoués tous deux, pourtant sans avoir provoqué la colère de leur terrible seigneur, qui n’admet pourtant aucun échec. Ils doivent trouver un sanctuaire, qui, selon les dires de l’Exécutrice, serait lié à un terrible cerbère, et qu’ils doivent suivre des tambours. Sur ces mystérieuses indications, les personnages partent en quête. Après de longues errances impossibles à quantifier, suivant les tremblements de terre qui leur apparaissent peu à peu comme des grondements de tambours, ils atteignent un tambour d’une taille telle qu’ils en font que marcher sur la surface de peau tendue et tatouée sans en distinguer les limites. Ils arrivent aussi au gardien. Une sorte de titan ressemblant à une terrible chien à trois têtes, mi zombie mi créature d'obsidinne, tellement grand que son corps disparaît dans les ténèbres du Labyrinthe. Croyant leur dernière heure venue, les abyssaux sont sauvés par le Lion, qui semble apparaître devant eux, et terrasse avec une puissance et une vitesse incroyable l’hekatonkire gardien. Le Lion peut enfin entrer dans le sanctuaire, une sorte de temple d’une blancheur immaculée destinée à une entité divine n’appartenant pas au monde des ténèbres. Ce qu’à vu le Lion dans le puis au centre du temple principal, nul ne le sait, mais son rire a retenti, cruel et victorieux. Puis, suivant leur maître dans le portail qu’il ouvre, les abyssaux rejoignent Mictlan, enfin prêts, selon le Lion, à être présentés aux Malféens à Stygia, à la Bouche du Vide.
    • Le Lion invoque un énorme char-traineau tiré par des lions d’os et un voyage extrêmement rapide jusqu’à Dari du Mystère commence. Au port, les abyssaux embarquent sur le navire amiral du Lion, une colossale trirème de guerre qui semble avoir été construite à partir des ossements d’un hekatonkire. Ils débarquent à un port de l’Ile Bénie, où leur Seigneur Mort réinvoque son char. Les deux abyssaux découvrent que le Lion inspire une véritable terreur aux spectres de l’Ile.
    • Ils arrivent à Stygia, qui semble être construise dans le cratère qui remplace la Montagne Impériale sur Création. Ils parcourent les rues de la gigantesque nécropole, les spectres semblant être particulièrement nobles, pratiquement tous masqués et déguisés, et ne craignent visiblement pas particulièrement leur seigneur. Les abyssaux arrivent au quartier de la Voie des Monarques, où le Lion possède sa tour et son dojo à Stygia. Là les attend notamment le Prince des Ombres, qui indique que Dragon appartient en fait à l’Errant dans les Ténèbres, et que ce dernier désire rencontrer son servant, ainsi que celui qui l’a ramené du Labyrinthe.
    • Le Prince conduit sans attendre Sabreur et Dragon à la tour de l’Errant à Stygia, une immense tour gothique, au centre de cathédrales de marbre noir. Ils sont menés à sa cour et y rencontre plusieurs de leurs frères, affiliés à l’Errant. Une abyssale du jour, Croc Noir, une jeune femme trop étrange pour être une beauté, en armure de bandes courbées d’acier de l’âme, aux gantelets griffus, et accompagnée de deux loups, l’un blanc comme spectral et nuageux, l’autre noir comme une ombre. Eveil des Damnés est une abyssal du point du jour, un vieillard barbu et décrépit, à l’air retors et comploteur, habillé de robes noires, portant un grand bâton de sorcier d‘acier de l’âme. L’Ecraseur de Crânes est l’abyssal du déclin de l’Errant, une barbare nordique à l’air mauvais et méprisant, revêtu de cuir clouté d’acier de l’âme et équipé de deux lourds marteaux du même métal. Enfin, l’Errant est une Seigneur Mort à l’apparence étrange, avec une tête de mort de marbre noir scintillant, garnie et couvert de joyaux, au torse d’écorché d’acier de l’âme, et à la robe d’ombre d’où semble émerger et se dissoudre de sombres ombres. De grandes armatures d’ailes d’ossement, avec de longues écharpes à prières maculées de giclures de sang, lui sortent du dos. Le Seigneur Mort cherche à connaître leur rencontre ainsi que la confiance qu’ils ont l’un en l’autre. Suite aux réponses de Dragon, qui explique que son allégeance va au Lion, l’Errant demande à réfléchir aux missions qu’il confiera à Dragon.
    • Quelques jours plus tard, l’Errant arrive au dojo  du Lion, afin que l’Ecraseur combatte face aux deux personnages, afin de vérifier leurs dires. Le duel se termine par la défaite de l‘Ecraseur, et les personnages sont laissés ensembles. Il appartient au Lion de les présenter aux Malféens.
    • Les abyssaux ont quelques jours à Stygia avant que le Lion ne les mène à la Bouche du Vide. Ils sauvent une spectre, poursuivie par les sbires d’un seigneur qui cherchent à ramener de force la spectre à leur maître. Face à l’attitude des guerriers, les abyssaux décident de s’opposer à eux et les déchirent. Ils acceptent l’invitation de la spectre.
    • Celle-ci leur apprend qu’elle est la dernière servante d’une entité apparentée à une déesse, et qu’elle est pourchassée car elle a dérobé un médaillon dédié à cette entité, qui lui a été précédemment été volé. Sa protectrice semble avoir du retard face aux évènements qui se sont précipités. Apprenant que cette protectrice est une servante de l’Amoureuse, les personnages décident de protéger la spectre. Cette dernière cherche à entrer dans une ultime transe avec l’entité apparentée à sa famille, et visiblement sa protectrice désirait en échange de sa protection assister à cette transe. Les abyssaux, déclarant que cette protectrice n’a pas accompli sa tâche, demandent à la spectre d’entrer dans sa transe sans attendre l’arrivée de cette sbire de l’Amoureuse. Ils la protégent des attaques de créatures appelées par l’opposant de cette spectre étrange, et assistent à la transe. La servante de l’Amoureuse, une abyssale du nom de ChanteNuit, arrive ainsi trop tard pour assister à cet évènement, mais elle soutire habilement les informations à Dragon par son charme et par ses paroles enjôleuses. En échange, elle indique à Sabreur où se trouve une arène où il pourrait affronter les plus puissants des spectres qui s’y affrontent.
    • Les personnages sortent du quartier de la Voie des Monarques, et entrent dans celui de l’Avenue des Epées. Ils assistent à de nombreux duels de la part des spectres qui se défient dans la rue, exécutant plus une série de katas face à face, afin de déterminer de façon plus démonstrative que belliqueuse le vainqueur. Ils apprennent que l’arène que ChanteNuit leur a indiquée, si elle n’est pas la plus importante, est la seule où les combats réels ont lieu. Ils trouvent sans problème cette arène. Si les abyssaux assistent à plusieurs affrontements, ils attendent la fin de la journée, où le dernier combat met en scène les meilleurs des combattants. Grâce aux conseils de ChanteNuit, Sabreur peut s’y inscrire  sans attendre pour défier un des champions qui entrera le soir même dans l’arène face à lui. Sa surprise est importante quand il découvre que son adversaire n’est autre que ChanteNuit, se révélant être une abyssale du déclin. C’est une abyssale à la beauté renversante, vêtue d’un long hakama blanc comme une robe et d’un haut de kimono léger, portant de lourdes épaulettes d’acier de l’âme et une grande cape d’écailles du métal abyssal. Elle manie un immense naginata de ce matériau. Le duel est impressionnant, et Sabreur blesse par deux fois son adversaire, mais elle lui montre sa puissance et le vainc. Il lui promet de la battre à leur prochaine rencontre.
    • Après cela, les abyssaux retournent auprès du Lion, qui les conduit à la Bouche du Vide. Les abyssaux en ressorten, la voix des Malféens résonnant encore en eux, enfin acceptés comme de véritables chevaliers morts.
    • Peu de temps après, ils reçoivent leurs présents en acier de l’âme. En vertu de leur alliance, les Seigneurs Morts offrent à l’abyssal qui n’est pas leurs servant son équipement. Sabreur reçoit ainsi de l’Errant une lourde armure de plaque complète et une double-lame d’acier de l’âme, tandis que Dragon se voit offrir un monumental tetsubo-masse aztèque et une grande cape artefact par le Lion. Ils reçoivent ainsi leur mission : il s’agit pour eux de conquérir à eux seuls les terres situées au-delà des 1000 Kraks jusqu’à la mer, qui n’appartiennent pour le moment à personne. Pourtant, une fois l’Errant parti, le Lion indique qu’il ne fait aucune confiance à son frère et qu’il sait que celui-ci désire qu’ils découvrent un temple (le Temple des Idoles Brisées) dans ces contrées inhospitalières, sans attirer l’attention du Premier Lion, chose manquée visiblement. Le Lion interdit donc aux abyssaux d’informer l’Errant des manoirs qu’ils conquérront, afin que celui qui devrait reconstruire les manoirs, Eveil des Damnés, ne soit pas envoyé espionner.
    • Le Lion mène les abyssaux en dehors de la ville et son navire amiral les dépose sur la coté du Seuil qu’ils doivent maintenant conquérir.
    • Après avoir traversé des savanes où chassent des lions spectraux (parfois capturés par les spectres guerriers de haut rang du Lion comme animaux de compagnie et de guerre), et laissés en paix les quelques tribus de spectres chasseurs des brousses, peureux et peu nombreux, les élus des abysses entrent dans la forêt vierge marécageuse. Pataugeant dans l’eau boueuse et faisant face aux terribles bancs de crocodiles qui cherchant à les dévorer, ils découvrent les traces de la première des cinq grande tribu, les Laguna. Ceux-ci, des chasseurs archers arboricoles, se montrent hostiles. Pourtant, les personnages cherchent à prendre le contrôle de la tribu. Celle-ci est réunie au sein d’une grande cité arboricole, juste à coté d’un immense lac. Après avoir démontré sa force contre un des enfants du terrible prédateur qui y rôde, un terrible serpent dragon des marais, Dragon peut parler au chef des Laguna, Marika, un seigneur chasseur et archer. Il obtient de lui que si il vainc le grand prédateur qui réside au fond de le l’étang, la tribu le respectera et le suivra, lui. N’ayant rien à perdre, puisque visiblement, en échange des ennemis capturés des Lagunas, ceux-ci sont offerts en sacrifice à ce serpent-dragon, Marika accepte. Dragon appelle et défie ce prédateur, qui émerge de l’eau et de la brume. Il le vainc aisément en combat singulier et obtient des Laguna qu’il devienne leur chef, et qu’ils se lient au Premier Lion Abandonné. En échange, Dragon leur promet sa protection, l’enseignement aux armes de la part de Sabreur, et le rang accordé aux guerriers par le Lion.
    • Une longue guerre, plutôt que des embuscades, commence contre les Sanog, une tribu de guerriers adeptes de la frénésie, des combats, et de la violence. La dernière bataille voit s’affronter sur la plaine boueuse les Laguna, et le dernier rassemblement des tribus des Sanog, guidés par leur chef, Takuna, un chamane. Sabreur le terrasse et cette bataille est remportée, en grande partie grâce à la puissance des deux abyssaux. Ils obtiennent ainsi les secrets des Sanog, la frénésie est provoquée par le sang qui jaillit de fontaines, qu’ils gardent depuis toujours. Ayant vaincu la tribu, ils continuent leur avancée.
    • Ils rencontrent la tribu des protecteurs, les Mumok. Y allant plus en ambassadeurs qu’en guerriers, ils rencontrent Arunama, leur chef. Les Mumok acceptent de s’allier avec eux, à condition qu’ils mettent fin aux exactions de Bodak l’Iconoclaste, le newphrac qui réside dans le Temple des Idoles Brisées. En effet, la puissance de celui-ci est immense, car il brise par sa volonté et son pouvoir les idoles des dieux, dans toute la région. Les Mumok, des mystiques vénérant les Malféens eux-mêmes, désirent pouvoir avoir enfin des idoles intactes de leurs dieux communs, mais se sont révélés incapables de vaincre le newphrac. Les personnages, indignés par ce que représente le puissant seigneur issu du Labyrinthe, traversent sans encombre les temples et les cimetières d’ossement (que gardent les Mumok), pour arriver au temple-forteresse où réside leur ennemi.  
    • Les brumes leur cache les idoles ramenées aux faces brisées qui parsèment les terres du manoir. Ils se sentent suivis par des zombies de pierre, comme si toutes les idoles s’animaient et les escortaient. Ils arrivent sans tirer leurs armes face à Bodak l’Iconoclaste, un terrible newphrac pierreux et sans visage, aux quatre bras, deux de pinces d’obsidienne, deux plus humains tenant une énorme masse, revêtu d’une armure de pierre et de métal. Celui-ci désirait faire couler le sang des abyssaux, afin de créer une armée d’idoles sans visage assez puissante pour marcher dans le Labyrinthe. Il cherche à se venger des Malféens, et toutes ses idoles animées doivent l’aider dans sa guerre. Il cherche à détruire les abyssaux, qui pour lui sont des idoles de chair et animées à la gloire des Malféens. Le combat est âpre et puissant, mais les abyssaux réussissent à le détruire , et mettre fin à la domination du newphrac, prenant ainsi le manoir. Sabreur y découvre d’ailleurs des statues couvertes d’acier de l’âme, qui semblent devoir porter quelque bouclier, même si celui-ci manque. Conformément aux ordres du Lion, ils ne cherchent pas à appeler l’Errant, et font appel qu'à Prince des Ombres, pour que celui-ci fasse envoyer des architectes liés à leur véritable Seigneur Mort.
    • Les personnages reprennent leur périple et entrent sur le territoire des Obsalom. Quelques spectres gardiens cherchent à les capturer, mais se font déchirer par les armes des abyssaux. Les élus traversent les terres, fortement touchées par l’apparition du Labyrinthe, laissées vides. Les carrières et habitations troglodytes sont laissées sans surveillance. Les personnages suivent donc les traces laissées par les convois des spectres, jusqu’à la capitale de ce peuple. Cherchant à observer avant d’agir, chose facilitée par le manque de gardes, ils découvrent la cité, qui ressemble à une termitière géante, de la taille d’immenses flèches creusées de tunnels et d’habitations troglodytes. Les spectres sont en train de creuser dans la carrière tout autour de la cité, afin de recueillir de l’obsidienne. De nombreux esclaves travaillent, surveillés par des mortwights. Les chargements d’obsidienne vont vers une gigantesque statue humanoïde entièrement sculptée d’obsidienne, dont la tête manque. Mais ils ne voient nulle trace du newphrac qui réside dans la cité, Urubu Noir Dessin. Profitant de la torpeur nocturne des spectres, les élus cherchent à infiltrer la cité, rapidement poursuivis par les mortwights. Atteignant  les grands flèches-tours de pierre labyrinthique, ils se rendent compte que le newphrac intervient. Il est une immense tête macabre d’obsidienne en lévitation (il pourrait donc être la partie qui manquait à l’immense statue bientôt achevée), garnie de longues tentacules finissant par un globe oculaire. Le combat s’engage, plus mystique que purement physique de la part de l’entité qui lâche sur eux d’étranges pouvoirs. Pourtant, Sabreur profite du pouvoir de son armure (en échange de sang versé, celle-ci peut générer des ailes de sang), quand à Dragon, il use de ses puissantes capacités physiques pour bondir directement sur l’entité. A eux deux, les abyssaux détruisent le newphrac. Puis ils engagent au combat les mortwights, peu puissants, qu’ils exterminent.
    • Le jour venu, Dragon se montre aux Obsaloms, et se déclare leur nouveau seigneur et guide spirituel. Face à la prestance de l’élu de minuit, les spectres l’adorent et le considère sans discussion comme leur nouveau seigneur. Les Obsaloms commencent à être guidés par Dragon, qui se voit contraint de rester un moment dans ces terres pour affermir son pouvoir, afin de pouvoir les quitter un moment par la suite. Il leur ordonne d’adorer les Malféens et de servir le Premier Lion, mais les spectres semblent ne pas comprendre qu’il puisse vouloir partir et les laisser sans sa présence. Dragon déclare alors qu’un émissaire du Lion viendra si ils se montrent assez dignes de le servir.
    • Afin de gagner du temps, Sabreur part seul vers la dernière des grandes tribus des terres forestières, les Tiskos. Ceux-ci sont d’étranges spectres qui vivent proches de mygales géantes blanches. En échange de leur dangereuse proximité, ils leurs offrent des spectres capturés issus des autres tribus mineures, pour avoir le temps de ramasser a soie générée par les araignées géantes. Furtif, Sabreur apprend que leur chef, Soie Blanche, est partie vers la Mère des araignées, mais que son amant, en même temps le grand chamane de la tribu, Rakash, a été enlevé par une terrible créature capable de chasser et d’enlever les spectres la nuit. La faute en est imputée au Saru, une tribu qualifiée de monstrueuse et d’abominable par les Tiskos. Intrigué, Sabreur décide d’aller visiter cette tribu mineure. Il découvre à son grand étonnement, une tribu d’homme-bêtes spectraux, mélange humanoïde de fouines et de hérissons. La tribu semble concentrée à chasser les araignées géantes. Leur chef, Ulé, est défié par Sabreur, qui décide de tester sa force. Il réussi à le vaincre, non sans avoir compris que son adversaire, visiblement un ancien élu de quelque divinité inconnue, était fort puissant et combatif. Il passe un pacte avec lui, lui demandant de servir le Lion en échange de l’aider à combattre la Mère des araignées. Ulé lui fait comprendre que trouver un chemin vers cette entité n’est pas seulement  s’y retrouver dans un labyrinthe, mais que des enchantements protègent sa proie. Sabreur décide alors de repartir vers Dragon.
    • Dragon reçoit la visite du Prince ders Ombres, qui amène avec lui également des spectres architectes au service du Lion Abandonné. Il conseille à Dragon d’être méfiant, car si il a chassé Eveil des Damnés qui rôdait près des manoirs laissés libres, il n’est pas certain que l’abyssal ne reviendra pas. Il conseille également à Dragon de continuer leurs conquêtes vers les cités côtières. Puis l’abyssal repart, indiquant de des affaires urgentes l’appellent ailleurs. Dragon décide d’unifier les trois tribus.
    • Les deux abyssaux se retrouvent avant de revenir vers les Mumok. Ceux-ci montrent aux abyssaux que suite à la défaite de Bodak l’Iconoclaste, ils peuvent à nouveau construire des idoles, et se montrent respectueux de leur parole, en allant vers les deux peuples que contrôlent les abyssaux, afin de leur indiquer la voie des Malféens. Dragon en profite pour allier les Lagunas et les Obsaloms, et se servant du ciment religieux des Mumok. Il aide ainsi les Lagunas à mieux s’équiper grâce à l’obsidienne des Obsaloms, et fait profiter de ces derniers de l’expérience récemment acquise en terme de guerre, grâce aux Lagunas.
    • Afin de tester leur armée, les abyssaux déferlent sur les Tiskos. Dragon prend le commandement de l’armée Obsalom, quand à Sabreur, il rejoint l’armée composée de Lagunas. Les Tiskos sont peu à peu écrasés et repoussés, cherchant à se venger en libérant sur leurs ennemis des mygales géantes enragées et frénétiques. Cela n’empêche pas les armées de se rejoindre pour faire face de façon définitive à la tribu. Les Tiskos se regroupent, protégés par une forteresse de soie blanche, substance qui recouvre également les environs. Malgré l’aide que les personnages et leur armée reçoivent des Saru, ilsne peuvent empêcher de lourdes pertes suite à l’apparition soudaine des araignées embusquées. Cela n’empêche pas l’armée, supérieure en nombre et en force, de remporter la victoire. Toutefois, Soie Blanche n’est toujours pas visible.
    • Accompagnés d’Ulé, les abyssaux marchent vers le centre des terres, qui sont le territoire des araignées. Bien vite, ils font face non seulement au labyrinthe crée par les toiles, qui recouvrent complètement une cité, mais aussi aux enchantements. Perdus, ils entendent pourtant le son envoûtant d’une flûte. Cherchant le joueur de l’instrument, ils découvrent un abyssal, Sifflement Envoûtant Envenimé, ressemblant à un fakir décharné, presque nu, et couvert sur le torse de tatouages d’acier de l’âme. Ils apprennent que celui-ci est un abyssal du point du jour de la Veuve, mais ce dernier se révèle fort mystérieux et disparaît en les ayant menacé d’un sort funeste. Suivant la piste qu’il semble avoir laissé ouverte derrière lui, ils arrivent dans des souterrains menant à une salle servant de salle de ponte, et rencontrent la Mère des araignées. Celle-ci ressemble à une étrange entité, presque divine, au corps d’une énorme mygale et au torse de femme splendide au niveau de la tête arachnéenne. Les personnages se font surprendre, mais arrivent à esquiver les filets de toile, et si Dragon se tourne face à l’entité, Sabreur repère l’apparition de Soie Blanche, une spectre chamanique qui commence à tisser des enchantements. Le guerrier du déclin bondit vers elle, et après un court combat, la défait et l’assommant, ayant résisté à ses enchantements. Dragon fait face, mais se retient pour laisser finalement à Ulé le soin de combattre seul l’entité arachnéenne. Après un combat où le spectre démontre toute sa vitesse et sa puissance, il en ressort vainqueur.
    • Les personnages reviennent vers l’armée, laissant le soin à Ulé de non seulement choisir quelques spectres pour les entraîner personnellement, mais aussi de nettoyer toute la cité de la présence des araignées géantes. Les abyssaux interrogent Soie Blanche, mais celle-ci se montre aigrie et rancunière, et Dragon décide de mettre fin à son existence. Pourtant, elle le maudit, l’empêchant d’entendre les voix des Malféens. Les abyssaux ramènent les tribus à leurs terres respectives, puis partent vers les terres côtières pour conquérir les différentes cités.
    • Les personnages traversent les marais proche de la Fontaine des Pleurs, faisant face à des fantômes voraces errants. Ils arrivent aux frontières de la région dominée par Djihid, « la Ville Sainte », et découvrent d’étranges mystiques, appelé les Veilleurs, qui possèdent une étrange gemme au front. Celle-ci leur permet d’être en méditation ou torpeur le jour, et de se réveiller à demi la nuit, afin de faire face, grâce à d’antiques techniques d’arts martiaux, aux éventuels fantômes voraces qui viendraient attaquer la région. Les personnages décident d’en savoir plus sur cette région, mais plus ils avancent vers Djihid, plus ils font face à une population hostile, les prenant pour des entités issues du Labyrinthe, par conséquents impurs. Faisant une fois pression sur une des villes et découvrant l’hostilité de la population et des Gardiens de la Pureté, la caste de mystiques et de prêtres qui gouvernent la région, ils décident plutôt de revenir pour écraser la région et en faire des esclaves au service d’une région plus puissante.
    • Partant vers le nord, ils arrivent à une immense cité, Oripel, une cité de pierre sombre et de voiles, aux mains de familles sous la domination de différents grands pachas. Décidant d’avoir affaire avec la plus puissante des familles ils investissent la nuit le palais de la famille Basadoni. Apparaissant le jour devant le pacha souverain, Basadoni, ils lui proposent leur aide pour dominer la ville. Si Dragon déclare qu’il sera le souverain, il a besoin d’un vizir qui commandera véritablement la ville, et il souhait que le plus puissant des pachas prenne cette place. Apprenant de ce dernier qu’une famille devient puissante, grâce aux  services d’un terrible assassin, Sabreur part à la recherche de celui-ci. Il capture un membre de la famille Pook, et attend la venue de l’assassin en guise de représailles. Ce dernier apparaît, sous les traits d’un spectre en grande robe faite de nombreuses ceintures enroulées autour de son corps, à la longue chevelure, et maniant une terrible faux d’ivoire et à lame d’acier de l’âme. Il réussit à vaincre l’assassin après un rapide combat, et le capture plutôt que de le transpercer.
    • Interrogé, l’assassin, du pseudonyme de Faucheur, explique qu’il est un ancien abyssal, au service de l’Amoureuse. Il est mort face à des solaires et a cherché à fuir, pour éviter la honte face à la Seigneur Mort. Les personnages décident de lui proposer de devenir leur allié, afin qu’il recommence une nouvelle existence glorieuse, qu’il accepte finalement.
    • A cause de l’attente suite aux intrigues du pacha Basadoni pour réunir tous les représentants des familles en réunion, à la demande de Dragon, Sabreur et Faucheur partent vers la cité blanche de Djihid. Si Faucheur n’a aucun mal à se faire passer pour un grand prêtre, Sabreur utilise la discrétion. Afin de faire tomber la ville, et pendant les intrigues de Faucheur pour prendre le contrôle de l’organisation des prêtres, Sabreur affronte les nombreux Veilleurs de la ville, à la nuit venue. Ses combats obligent les Gardiens de la Pureté à réveiller les Eveillés, les neuf plus puissants des Veilleurs, en transe éternelle pour cumuler leurs forces face à des adversaires de niveau supérieur. Sabreur fait face, seul, mais après en avoir terrassé un, se voit forcé de se replier, face à des spectres d’un terrible niveau d’arts martiaux et parfaitement coordonnés.
    • Pendant ce temps, à Oripel, Dragon apparaît lors de la réunion des chefs des grandes familles et impose sa volonté de dominer la ville et la région, avec la domination indirecte de la famille Basadoni. Cela provoque immédiatement du refus, mais la brutalité de l’abyssal, mêlée à sa force de persuasion, ont raison de l’opposition des spectres. Dragon prend ainsi la tête de la cité, en s’appuyant sur la force de la maison Basadoni. Il fait face à une tentative d’assassinat, qui amène de sa part une terrible vengeance, écrasant une famille en guise d’exemple. La situation est encore loin d’être parfaitement calme lorsque Sabreur revient, demandant l’aide de Dragon pour faire face aux Eveillés.
    • Les deux abyssaux partent donc vers Djihid. Pendant leur absence, Faucheur s’est débarrassé de tous les hauts prêtres au sein de l’ordre des Gardiens de la Pureté, et est le seul guide spirituel, créant de nouveaux fanatiques au sein de la Cité Sainte. Les deux abyssaux affrontent ensemble les Eveillés, réussissant en un terrible affrontement à les abattre un à un. Laissant comme convenu la ville aux mains de Faucheur, ils décident de partir vers la cité le plus au sud de la région, Aklat, « la Cité Maudite », au sur des terres contrôlées par Djihid.
    • Les abyssaux arrivent, après un voyage où ils doivent faire face à de nombreux fantômes voraces errant, à la ville d’Aklat, où une sorte d’entité qui vampirise la population en échange de sa protection, domine la cité. La population, terrifiée de ces nouveaux arrivants, les laisse passer. A la nuit tombée, puisque Yara, le seigneur, n’apparaît que la nuit, les abyssaux découvrent donc cette entité. Il leur apparaît comme un seigneur fantôme vorace ailé, doté d’une terrible puissance. Il leur montre clairement sa force, mais semble reconnaître leurs marques de caste, et au nom d’anciens pactes ou souvenirs, leur ordonne de quitter les lieux, plutôt que de vampiriser leur quintessence et leur âme. Les abyssaux, s’estimant encore trop faibles pour affronter un pareil adversaire, obtempèrent donc, quittant la ville.
    • Les abyssaux, reprenant le chemin vers Oripel, en passant par Djihid, où ils rencontrent de nouveau Faucheur, dont l’activité correspond à leurs vœux. Arrivés dans Oripel, ils apprennent du vizir Basadoni que les Linthas cherchent à faire pression sur la ville, demandant de grandes quantités d’âmes en échange de commerce ou de menace. Des émissaires ont déclaré qu’ils prendraient la ville de Constance, la plus puissante et glorieuse des cités, afin de prouver leur puissance. Les abyssaux décident de partir par voie maritime vers cette cité, afin d’aider à la défense de la ville.
    • Durant le voyage, ils découvrent une ombre terre, sur les côtes. Ils décident néanmoins de ne pas pousser leurs recherches et exploration, respectant les ordres de leur maître.
    • Les abyssaux arrivent en plein siège de la ville par une flotte Lintha, s’étendant à perte de vue. Ils découvrent qu’ils utilisent des vaisseaux du Premier Age, qui flottent au dessus de l’eau, et apparaissent via d’étranges portails de brume. Les spectres pirates leurs paraissent très étranges, ayant un aspect très insolite, vêtements et corps recouverts d’entrelacs métalliques scintillants. Certains des fantômes sont par contre particulièrement redoutables et les abyssaux arrivent non sans mal à s’échapper de plusieurs embuscades face à des spectres issus de sang dragons de l’Ancien Temps. Ils arrivent néanmoins enfin aux murailles, et rencontrent les Damnés, cinq terribles spectres revêtus d’armures et de terribles armes noires, qui mènent la défense des murailles. Ils apprennent qu’il s’agit de gardiens, devenus des newphracs, mais cherchant la rédemption auprès de l’enfant roi de la cité, Zangus. Discutant avec le roi, qui se révèle sage et diplomate, en fait un fils de solaire de l’Ancien Temps, mort durant l’Usurpation. Ils apprennent que les Linthas désirent prendre la cité pour emporter énormément d’âmes et que Constance fait ainsi face à un siège qui risque d’être particulièrement long et éprouvant, sans certitude de victoire. Les deux partis s’allient, les abyssaux appelant leurs troupes de spectres sauvages forestiers. Pendant le long siège, qui dure finalement plus de six mois, le Prince réapparaît, amenant avec lui de nouveaux alliés. Une fois les Linthas enfin repoussés, le Prince déclare partir vers une cité restée neutre et inattaquée, qui semble être liée au Bodhisattva Plongé dans l’Eau Noire, afin d’enquêter.
    • Les personnages partent vers le nord, afin de visiter Koth, une cité de templiers, restée particulièrement sur la défensive et ayant envoyée le minimum d’aide lors du siège. Le tyran Hystapes les accueille de mauvais gré, visiblement peu content d’entendre les obligations qu’ils devraient aux abyssaux en échange de la sauvegarde de la cité et de sa région. Les abyssaux quittent la cité, après avoir clairement indiqué leurs volontés et leurs menaces en cas de refus.
    • Ils partent vers la dernière des grandes cités côtière, Anbar. Ils découvrent une cité de thaumaturges et de sorciers spectraux. Repérant un navire Lintha dans le port, ils l’attaquent sans prévenir et la force à disparaître au sein d’un portail. Ils se dirigent vers la cité haute, réservée au mage, la cité basse n’étant habitée que par des esclaves. Ils rencontrent les capitaines Linthas, ramenant des esclaves issus de tribus sous leur contrôle. Se faisant menaçants, ils forcent le groupe de Lintha à abandonner les esclaves et à se replier. Durant les négociations pour enquêter sur les liens qui relient les esclavagistes, les mages et les Linthas, ils rencontrent Kirala, une spectre superbe aux longs cheveux noirs, vêtue comme une courtisane, de voiles, et portant des bracelets d’acier de l’âme. Intrigués par ce métal que ne porte jamais les spectres, ils devinent qu’elle était une abyssale, la compagne de Faucheur. Pourtant, elle ne s’allie pas à eux, préférant mener ses recherches sur les limites des pouvoirs des mages de la cité. La cité étant une république aristocratique regroupant les mages, ils participent en tant qu’invités à une de leurs réunions. Ils apprennent que la cité ne désire se plier ni aux Linthas, ni aux forces du Lion représentées par les personnages, mais entendent le discours de Dragon. Etant donné leur absence de force militaire, ils désirent réfléchir encore aux messages des différents partis, mais déclarent faire cesser les incursions d’esclavagistes sur les terres dominées par les abyssaux.
    • Les abyssaux repartent vers les 1000 Kraks, afin de rencontrer leur seigneur. Le Lion semble satisfait de leurs actes, mais, les jugeant trop faibles pour continuer à garder une emprise sur les terres qu’ils ont conquis, envoie une de ses légions pour s’opposer aux Linthas. Quand aux personnages, ils passent un an à être entraînés personnellement par leur Seigneur Mort. Pendant cet entraînement éprouvant, le Prince revient, avec une nouvelle de leurs sœurs, de la caste du crépuscule, Schémi. Celle-ci est une femme, couverte de voiles et de robes noires, momifiée par des bandelettes noires. Le Prince, revenant blessé, est obligé de reprendre un an de service et d’entraînement à la légion. Les personnages apprennent qu’il a du faire face, à Gemme, à une Chasse Sauvage, mais surtout à l’attaque d’un solaire de la caste de l’aube, maniant un pistolet crache feu et un sabre, ayant visiblement vaincu ou repoussé le Prince.
    • Dragon, afin de briser la malédiction de Soie Blanche, doit repartir à travers la Labyrinthe et ressortir par la Bouche du Vide. Le voyage commence, et il doit faire face à de nombreux dangers. Il est rejoint par des mortwights, qui, au nom de leur seigneur newphrac, doivent l’amener à la Cité des Portes, d’où il pourrait retrouver tous les passages menant vers les différents endroits du Labyrinthe. Il rejoint ainsi le newphrac, qui a cherché à le rejoindre, à cause d’un pacte passé avec une abyssale de l’ombre lunaire, Vois Surnaturelles. Elle est une jeune abyssale, aux traits de femme âgé, au port de seigneur, en grandes robes et cape gothique, ne portant que des bijoux et une dague d’acier de l’âme. Elle est au service de l’Errant dans les ténèbres, et a pour tâche de ramener Dragon à la tour de son maître. Dragon déclare qu’il ira voir le Seigneur Mort une fois son pèlerinage accompli. Il laisse ainsi l’abyssale et part pour la Bouche du Vide. Dragon ressort, ayant retrouvé la vois des dieux morts. Il part ensuite, seul, vers la tour cathédrale gothique de l’Errant. Celui-ci se montre peu amène, en raison de l’absence de nouvelles et d’indications de son abyssal. Il impose clairement sa volonté de lui indiquer qu’il est son maître, et non pas le Lion.
    • Pendant ce temps, Sabreur part vers Stygia, afin de retrouver Dragon, quand il ressortira du Labyrinthe. Il parcours l’Ile Bénie, et arrive à la cité des morts. Dans le Quartier des Lames, qui connaît de nombreuses incursions de mortwights et en même temps des disparitions de spectres, il rencontre celui qui semble être à l’origine de tous ces évènements, l’abyssal du déclin Tigre Massacreur et Massacré. Celui-ci est un abyssal solide et musclé, vêtu d’un kimono rouge aux broderies de tigres blancs. Il pratique les arts martiaux du tigre, et possède gantelets et bottes d’acier de l’âme de combat. Sabreur le défie en duel et le vainc, mais n’en apprend pas plus, hormis la voie mystique de cet autre abyssal, qu’il juge faible. après des ennuis avec la garde du quartier de la taille d’une cité, il quitte le lieu. Attendant à la Voie des Monarques, il apprend l’arrivé de l’Amoureuse. Intrigué, il se dirige vers la tour de la Seigneur Mort. Celle-ci, en grand cortège, accompagnée de Chantenuit, dirige le cortège qui semble destiné à un autre abyssal, Sagesse Sept fois Interdite. L’abyssal est un colosse, en grand kimono flottant, le visage dissimulé par un chapeau conique et un masque d’acier de l’âme. Il porte également d’étranges gantelets du même métal, et un bâton de sorcier ou de chamane d’ossements. Il apprend que l’abyssal sera présenté aux Malféens. Il est repéré et invité à la cour de l’Amoureuse. Là, il défie Chantenuit, et parvient cette fois à la vaincre en duel. Restant à la cour de la Seigneur Mort, il reste aux cotés de Chantenuit, qui devient son amante, de manière sensuelle et vampirique. Puis, lors de l’annonce du retour de Dragon, il part le rejoindre.
    • Les abyssaux repartent pour les 1000 Kraks. Au port de l’Ile Bénie, ils découvrent un étrange et fabuleux navire, comme un galion sombre aux entrelacs sur la coque d’acier de l’âme et d’argent. Une abyssale, Eclosion d’Hécatombes, les salue, tout en cherchant à les défier, au nom des actions du Lion et des leurs, qui changent les relations géopolitiques, obligeant le Prince à lui confier diverses missions d’escorte, ce qui ralentit ses plans sur Création. L’abyssale est vêtue d’un grand manteau écarlate, portant un immense bouclier et daiklave d’acier de l’âme. Elle est superbe, et a une interminable chevelure lisse et rousse, à la limite du rouge sang. Les personnages préfèrent la défier à demi, et s’en retournent sur leur trirème.
    • Pendant le voyage, les Linthas surgissent soudain. Il s’agit de 6 navires, avec à chaque fois un de leurs plus grands capitaines. Seuls les capitaines bondissent face aux abyssaux, qui les repoussent après d’âpres combats. Mais un des navire joue les béliers grâce à quelque pouvoir incompréhensible, et traverse la trirème des personnages. Les Linthas disparaissent, la plupart des capitaines vaincus ou détruits. Attiré par l’épave, une créature monumentale des abysses semble vouloir tout engloutir. Le navire d’Eclosion, semble arriver pourtant à la rescousse, et l’abyssale du déclin bondit face à la créature, la repoussant à elle seule. Faisant preuve de magnanimité et d’amusement teinté de moquerie, Eclosion remorque vers Dari du Mystère les chaloupes de sauvetage. A bord du navire de l’abyssale, les abyssaux font plus ample connaissance.
    • Arrivés enfin à bon port, ils rejoignent Mictlan. Le Lion leur ordonne d’aller sur Création. Ils ont pour mission de se renseigner sur les régions qu’ils ont conquis dans l’Outremonde, afin de créer des ombres terres. Ils doivent pourtant rester discrets, à la demande de leur seigneur. Mais leur mission principale est d’apprendre ce que manigancent les Linthas, et de s’opposer à leurs plans sur Création, à défaut de pouvoir agir contre eux dans l’Outremonde.
    • Les abyssaux sont accompagnés par Schémi, qui répond au nom de l’Initiatrice alliée des Forces Obscures. Celle-ci doit renforcer les cités conquises dans l’Outremonde.
    • Les abyssaux passent par l’ombre terre qu’ils avaient découvert sur la côte, et commencent à explorer les forêts. Ils découvrent rapidement que les tribus forestières ont été emmenés vers le centre des terres vierges. Passant un totem de garde, au symbole blanc de croissant, ils sont attaqués par une archère embusquée. Celle-ci leur cause de sérieuses blessures, mais se replie pourtant face à la vitesse de Sabreur. Ils laissent en arrière l’Initiatrice, pour éviter de devoir la protéger.
    • Les abyssaux arrivent face à une cité de type aztèque, et la massacrent, créant ainsi une ombre terre. Puis ils continuent et arrivent à la véritable cité de cette civilisation.
    • Les attendent une armée de guerriers et archères aztèque sur les remparts, et surtout trois lunaires. Tezka, leur chef, est un immense ogre, au corps monumental des plus gras et sans pilosité. Durant le combat qui l’oppose à Dragon, il prendra la forme de combat liée à son totem, l’anaconda. L’archère, Saadia, est également présente. Il s’agit d’une femme à la beauté parfaite, à la chevelure de plumes, au grand poncho turquoise, et maniant un grand arc d’argent de lune. Son totem est le quetzal, qu’elle révèle en prenant une forme emplumée de plumes turquoises. Le dernier est Puchara, un adolescent froid et charismatique, à robe et cape de jaguar, maniant des roues de feu d’argent de lune, et au totem du jaguar. Sabreur règle ses comptes avec Saadia, vainquant également Puchara. Pourtant, les deux lunaires sont sauvés par l’interventions de divinités locales. Par contre, Dragon ne parvient pas à vaincre Tezka, même lorsque Sabreur le rejoint pour lui prêter main forte. Les abyssaux se replient, évitant la poursuite grâce à la vitesse de Sabreur et aux ailes de son armure.
    • Continuant vers le sud, ils sont également pris en chasse par une archère embusquée, mais qui se révèle être une sang dragon magnifique, à l’arc de bois et de jade vert, parée de robes de feuilles. Pourtant, elle se révèle une adversaire redoutable en raison de la végétation qui se tourne contre les personnages, et lui permettant de se téléporter à travers elle.  
    • Trouvant un ensemble de tribus de parias et de mutants kaotiques, les abyssaux en profitent pour créer une ombre terre proche de la cité des Tiskos dans l’Outremonde. L’initiatrice les rejoint et déclare qu’elle se chargera de faire basculer la région dans l’ombre terre.
    • Les personnages partent ensuite vers les côtes, découvrant tout un tas de cités misérables. Ils s’arrêtent à celle qui se trouve être à l’emplacement d’Oripel, afin d’apprendre la langue. Ils y découvrent que les Linthas recherchent également sur création des esclaves.
    • Un jour, un abyssal arrive dans la cité. Il s’agit de Jaquen Morgulis, un élu de l’ombre lunaire. C’est un individu aux cheveux noirs comme des mèches d’obsidienne, portant une tunique beige simple, une cape à capuche, et cherchant à masque au maximum ses traits et sa peau. Les abyssaux discutent, et tombent d’accord sur le fait d’enquêter sur le rituel que préparent les Linthas. Pour cela, ils attendent le navire et le capitaine qui leur permettra de se faire capturer mais surtout de repartir de l’antre des pirates.
    • Peu de temps après, le navire le Lion des Mers entre dans la port, créant grand effroi au sein de la cité. Le capitaine est un solaire, qui ne cherche pas particulièrement à cacher sa nature. Il s’agit de Murène Saisonfuneste, de la caste de l’aube. Un pirate superbe et parfaitement bâti, au grand manteau largement ouvert, aux épaulettes de grands crânes d’argent, portant gantelets et daiklave d’orichalque. Il accepte de les mener près des eux maritimes de l’antre Lintha.
    • Durant le voyage, les personnages viennent en aide à un navire, semblant fait d’or à cause des charmes solaires, en passe d’être rattrapé par une flotte de galères impériales, et surtout par le navire de la Chasse sauvage. Les abyssaux bondissent sur la navire de la Chasse, tandis que Murène bondit sur les autres navires. Jaquen, quand à lui, préfère utiliser ses charmes de la forme du serpent pour protéger l’équipage du Lion des Mers face aux assauts des autres navires impériaux. Sabreur fait face à un jeune sorcier sang dragon de la terre, un archer de l’aspect du bois et une samouraï sang dragon de l’air. Pourtant, ni les piques de la lance de la guerrière, ni les flèches, ni le sort d’entrave ne l’arrêtent, et il écrase l’un après l’autres les élus draconiques. Dragon fait face quand à lui à une sumotori immaculée de la terre, au golem de craie et de cristaux de quartz du mage, et de la chef de la Chasse, une bretteuse de l’aspect feu au daiklave à deux mains. Il écrase la moine malgré ses défenses avec ses nunchakus de jade, résiste aux coups de la guerrière, et n’a même pas cure des coups du golem. La Chasse est ainsi rapidement écrasée, et le reste de la flotte se replie, bientôt poursuivie par le navire des solaires qui revint.
    • Le navire est commandé par la capitaine du zénith Perle Océane, une femme splendide à chevelures de perles, au grand daiklave et bouclier d’orichalque, habillée simplement d’une tunique et d’un grand manteau, avec un ara posé sur l’épaule. A son bord, l’aube Kanzell est un individu dur et sans pitié, buriné, aux tatouages tribaux, portant un grand plastron renforcé et arc d’orichalque aux gravures d’aigle. Le dernier solaire est de al caste de la nuit, Akiman, un individu magnifique, mais introverti, basané, à l’immense chevelure féminine blonde, aux manteau renforcé d’écailles d’orichalque, et portant un grand bâton du même métal. Les solaires se montrent froids et hostiles face aux abyssaux, et visiblement observent Murène comme un traître. Les abyssaux, les jugeant faibles, décident de les laisser partir. Ils apprennent pourtant de Jaquen qu’il manque leur crépuscule, et ils devinent, au cap que le navire des solaires prend, qu’elle devrait avoir été enlevée par les Linthas.
    • Bientôt, ce sont ces derniers qui surgissent des brumes, et après un rapide combat, submergent sous le nombre les élus, qui opposent peu de résistance.
    • Prisonniers, ils découvrent Havrebleu. Le lieu ressemble à un empilement de navires, créant un immense termitière ou pyramide, de la taille d’une montagne. Ils ressentent en son cœur comme une ombre terre. Ils sont conduits, prisonniers, face à la démone du troisième cercle responsable de toutes les brumes, Zafilerne, l’Hydre des Portails brumeux, fétiche du Yozi Oramus, le Dragon par delà les Mondes. Celle-ci a l’apparence d’une gigantesque hydre faite de fumées opalescentes. Elle garde un portail démoniaque pratiquement ouvert. Tous les esclaves mortels sont amenés en ce cœur, et sacrifiés, après avoir entendus d’innombrables fois les sermons qu’une prêtre lit à partir de l’ouvrage maudit la Grue à l’Aile Brisée. Ils découvrent également la dernière des solaires, une toute jeune fille de la caste du crépuscule, portant une armure complète d’orichalque aux symboles de scarabées, Kerossa. Elle semble complètement anéantie psychiquement, avec les murmures d’une démone du second cercle Maja, la Gitane des mondes, âme de Zafilerne, à l’aspect d’une femme au cou de serpent et aux pattes de dragons, vêtue de robes de pièces de touts les pays et de toutes les époques. Les personnages demandent à être libérés et traités en invités, en échange de quoi ils aideront les spectres des esclaves sacrifiés à accomplir au mieux et au plus vite l’invocation. En effet, ils apprennent que les esclaves sacrifiés deviennent des spectres, rejoingnant les spectres capturés par les Linthas dans 'lOutremonde, qui cherchent tous la fin de leurs souffrances en appelant la venue des la Mariée, ou également nommée l’Impératrice.
    • Les personnages, bientôt rejoints par Jaquen, visiblement découvert, décident finalement de ne pas respecter leurs engagements, et de s’enfuir en libérant les solaires capturés. Ils obtiennent de Jaquen de garder la crépuscule, lui laissant les trois autres membres. Profitant de l’aura d’ombre lunaire de Jaquen, qui leur apporte leurs armes, ils se libèrent des Linthas, poursuivis par les pirates.
    • Pourtant, face au démon, contraint à ne pas pouvoir les attaquer ou les entraver, ils apprennent que les morts Linthas ont servis à l’avènement du rituel, ils ne savent comment.
    • Arrivés sur les quais, ils découvrent que le Lion des Mers est en train de couler. Jaquen en appelle à des pactes passés, et un fils de Siakal porte le navire et le fait traverser le labyrinthe de brumes et de sargasses. Une fois cette tâche accomplie, l’ombre lunaire fait une nouvelle fois appelle à des dieux, et un banc de sirènes teintées par l’Outremonde apparaît, portant le navire jusqu’à un îlot au milieu de l’océan.
    • Plus tard, Eclosion arrive, sur le navire qu’elle commandait dans le monde des morts. Tous les élus et les spectres des marins embarquent, voyageant jusqu’à Onyx.
    • Les personnages arrivent ainsi à la cité de port commerçant appartenant au Bodhisattva Plongé dans l’Eau Noire. Ils sont menés jusqu’au palais du Seigneur Mort. Celui-ci les reçoit ave les plus grande courtoisie, leur proposant une alliance avec leur seigneur, afin de barrer la route aux Linthas, qui devrait fondre sur Création. Il s’agirait de rassembler les abyssaux des 2 Seigneurs Morts, afin de contrer l’avancée sur Création de l’entité qui mènerait les pirates. Le Seigneur Mort est une entité étrange, au masque d’argent de lune, à la chevelure de lames de rasoirs d’acier de l’âme, portant une immense robe blanche aux reflets argentés. Il a une posture et une délicatesse féminine, aux 6 bras aux postures hindoues. Lors de leur passage ils rencontrent également Gloire Mortuaire, un abyssal de la minuit, au masque de perles et d’entrelacs d’acier de l’âme, portant de grandes robes sombres et aux épaulettes aux lames d’acier de l’âme. Il porte une immense masse-encensoir dans une de ses mains complètement squelettique. Il est accompagné d’un énorme molosse gris. Il se révèle peu loquace et renfermé. Les personnages découvrent aussi l’objet de convoitise de Murène, à savoir la somptueuse abyssal de la caste du jour, Araignée Ténébreuses Préadatrice. La jeune femme à l’apparence angélique, à la chevelure neigeuse parsemée de rubans noirs, porte un plastron, des mitaines et des bottes de cuir noir enchanté aux entrelacs de fils d’acier de l’âme, le bas du corps recouvert d’une longue robe fendue. Elle porte deux roues de feu d’acier de l’âme. Les personnages ne font pourtant pas connaissance avec elle.
    • Pressés par le temps, Dragon prend néanmoins le temps nécessaire pour éviter que la solaire qui les accompagne ne se replonge pas dans le tome de la Grue à l’Aile Brisée, qui semble apparaître à sa demande et lui apportant réconfort. Quand à Sabreur, il obtient le duel promis par Eclosion. Combattant dans le dojo du Bodhisattva, il arrive à être au niveau de son adversaire, pourtant plus âgée que lui. Après un combat intense, l’arbitre décide que le duel place les adversaires sur un pied d’égalité. Les abyssaux, conduits sur le navire d’Eclosion, repartent pour les 1000 Kraks.
    • Arrivant à Mictlan, la cité de leur maître, ils rencontrent un nouvel abyssal, Salamandre de Feu Sombre, un ancien solaire devenu abyssal de la caste du déclin. Il s’agit du solaire qui avait vaincu le Prince des Ombres. Il apparaît comme un homme noir, très grand, au grand manteau noir renforcé d’acier de l’âme, maniant un crache feu en pistolet, au canon parsemé de lames lui servant ainsi également d’épée. Il se montre des plus tenace, cherchant toujours à vaincre, y compris des adversaires plus forts que lui, qu’ils soient l’Exécutrice ou Sabreur. L’Exécutrice lui sert de mentor, l’ayant ramené de Gemme sur Création. Néanmoins, le Lion est dans le Labyrinthe, et les abyssaux doivent attendrent leur seigneur. Ils en profitent pour plier l’esprit de la jeune solaire du crépuscule, Kerossa, qu’ils ont ramené avec eux.
    • Le Premier Lion Abandonné revient, entend le rapport de Dragon et de Sabreur. Il décide de s’allier avec le Bodhisattva Plongé dans l’Eau Noire, et envoie le Prince des Ombres en ambassadeur pour sceller l’alliance qui servira à repousser les Linthas. Le Lion use de ses pouvoirs pour que Kerossa devienne une élue du point du jour, et se révèle sous le nom de Labyrinthe des Esprits Egarés. Manquant de temps pour lui donner un entraînement conventionnel avant la bataille, le Lion ordonne à Dragon et Sabreur de s’occuper de leur jeune sœur. Celle-ci se montre malicieuse et douée, que ce soit dans la nécromancie ou le maniement des armes.
    • Le Lion réunit tous ses chevaliers abyssaux, à Savoir l’Exécutrice, le Prince des Ombres, Labyrinthe, Salamandre, l’Initiatrice, ainsi que Dragon et Sabreur, et leur indique sa volonté. Ils accompagneront deux légions pour faire face aux Linthas, mais eux devront s’occuper de faire face à celle qui commandera les Linthas. Les Lion bénit ses troupes grâce à la sorcellerie du Vide, afin que les spectres profitent de puissants enchantements sur leur équipement et créent la peur chez leurs ennemis, mais aussi qu’ils puissent parcourir Création à la nuit tombée. La gigantesque force se met en marche, embarque à Dari du Mystère, et navigue vers l’Ile de la Nuit éternelle, une ombre terre du Bodhisattva dans le sud-ouest. Là, les deux flottes se rejoignent. Si les forces du Bodhisattva sont bien moins importantes que celles envoyées par le Lion, l’armée ainsi générée est immense et innombrable. Le Bodhisattva a également invoqué et lié un hekatonkhire, prenant la forme d’un kraken, envoyé en plus de ses serviteurs Eclosion, Araignée Ténébreuse, Gloire Mortuaire et Murène.
    • La flotte fait voile de nuit face à l’armada Lintha, regroupant toutes les forces vivantes et mortes que compose la famille, en plus d’innombrables démons. Toute la flotte tire la forteresse flottante Lintha, tel un fort aquatique. Mais un terrible ennemi semble présent parmi les forces des pirates, qui enflamme la mer et une partie énorme de la flotte par un terrible sortilège. Le navire d’Eclosion part sans attendre face à la citadelle, mais les nuées de boules de feu envoyées par ce même ennemi touchent également le navire, qui s’abîme dans les flammes. L’Exécutrice, Dragon, Sabreur bondissent à l’assaut de la citadelle, passant de pont en pont et remontant sur les chaînes qui relient les navires Linthas à la forteresse. Pendant ce temps, la bataille s’engage, l’hekatonkhire surgissant au milieu de la flotte Lintha, mais se retrouvant aux prises avec l’hydre démone.
    • Les abyssaux rentrent enfin dans la forteresse, faisant face à plusieurs démons du second cercle liés au Dragon d’Ebène, accompagnés de leurs serviteurs du premier cercle. Se taillant leur chemin en combattant face aux démons, les élus arrivent enfin face à leur ennemi : l’Impératrice. Celle-ci semble plus une déesse démone qu’autre chose, une femme à chevelure rousse de flammes, à la fantastique robe de mariée de ténèbres et à al beauté du succube. Elle engage un combat qui semble gagné d’avance. Les abyssaux ont beau utilisér leurs plus terribles pouvoirs et leurs meilleurs coups, ils semblent juste pouvoir érafler leur ennemi, qui semble jouer avec eux comme un chat avec des souris, utilisant de terribles pouvoirs de flammes sombres, des boucliers de ténèbres et sa présence écrasante. Même l’arrivée d’Eclosion et d’Araignée Ténébreuse, en renfort, semble ne pas pouvoir faire changer le cours du combat, où Araignée Ténébreuse trouve la mort sous la lame démoniaque de l’Impératrice. Le Prince des Ombres arrive enfin via un portail, révélant ce que le Lion lui avait confié. Dans un coffret, se trouve un noyau gemme (celui du Lion) qui absorbe tous les pouvoirs aux alentours. Les abyssaux commencent à pouvoir faire basculer la situation, mais leur adversaire se révèle d’une maîtrise du combat écrasante. Cherchant à transpercer le Prince de sa lame, l’Impératrice se révèle confrontée au pouvoir de l’ombre lunaire : le démon qui forme sa robe et son arme se retrouve sans pouvoir, incapable de faire face, obligé d’abandonner sa maîtresse momentanément, et les abyssaux arrivent enfin à la terrasser. L’Impératrice disparaît dans une colonne de flamme, qui a presque raison d’eux. Les abyssaux fuient la tour, grâce à un nouveau portail ouvert par le Prince, qui, sous la volonté de Zafilerne, commence à disparaître, ainsi que toute la flotte, dans un immense portail de brume.
    • Les abyssaux rejoignent donc leur flotte après la terrible bataille, et se séparent de leurs frères liés au Bodhisattva, mettant ainsi fin à l’alliance entre leurs Seigneurs Morts.
    • Les personnages retournent ainsi vers les 1000 Kraks, attendant les futurs ordres de leur maître, pour écraser définitivement Création